Afrique des métamorphoses by Pierre Graziani

By Pierre Graziani

Poète et chroniqueur, Pierre Graziani parcourt l'Afrique et le Sahara depuis les années 1970. En novembre 1980, invité aux fêtes de l'indépendance de los angeles Guinée, il décide de résider chez les Dogons, à Gao et à Niamey au Niger, d'où il traverse à nouveau le Sahara. En 1982, bénéficiant d'une bourse du ministère des Affaires étrangères, il séjourne au Kenya, en particulier au lac Turkana. Il voyage ensuite au Rwanda, au Burundi, en République démocratique du Congo, et enfin au Gabon, où il réside désormais.Ses voyages à travers l'Afrique sont l. a. matière de ces carnets à l'écriture sensuelle où les mots dessinent un continent voluptueux.
Au fil des pages, le lecteur swimsuit Pierre Graziani dans l. a. mangrove du Cameroun, sur les rapides du fleuve Zaïre, chez les Pygmées de Kribi, au coeur du royaume de Mendu, sur los angeles course Douala-Bamenda ou pour une fête de Noël à Brazzaville…Choses vues, senties ou entendues, illustrées de croquis extraits du carnet body of workers de l'auteur.

Show description

Read or Download Afrique des métamorphoses PDF

Similar french_1 books

Loco Revue - 20 Projets de Reseaux

КнигаLoco Revue - 20 projets de reseaux представляет 20 планов - фрагментов модельных железных дорог

Les vaches noires - Interview imaginaire

Poursuivant le travail d’édition des manuscrits inédits de Louis Althusser, entamé avec succès par Initiation à los angeles philosophie pour les non-philosophes et Être marxiste en philosophie, tous deux traduits dans plus de dix langues, les Presses universitaires de France publient Les Vaches noires, une auto-interview polémique rédigée en 1976, dans laquelle le philosophe revient sur sa relation chahutée avec le Parti communiste français, dont il fut longtemps un pilier intellectuel, quoique contesté.

Additional info for Afrique des métamorphoses

Sample text

Curieusement, après la première cithare, je fus obsédé et envahi par les suivantes. Pendues au plafond, accrochées au mur, elles remplissaient la pièce. Avec Ulani, nous avons eu une foule d’enfants cithares. Dans la brousse proche de Libreville, je fis connaissance, par une amie, de son frère, qui sculptait ces statues. Il me réalisa des cithares reines de presque un mètre de haut, tenant debout à terre. Elles apparaissaient parfois au cours de cérémonies. Je les peignais selon les conseils initiatiques ou à ma fantaisie, puis les habillais en les ornant de bijoux.

Elle me répéta dans le crépuscule : « Veille sur moi. Tu sais, je sens des forces que je ne maîtrise pas. Lorsqu’il y a l’orage, la foudre tombe toujours près de moi, les pluies, les tourbillons s’y aggravent. D’ailleurs, les gens le savent.  » Les situations que l’on pourrait croire explicites se dérobent vite, à la manière d’un coquillage qui se referme. Tout au long de l’existence, où que soit la halte, les enchanteurs se présentent toujours, entrouvrant des portes qui doivent rester ainsi, si nous voulons continuer vers des horizons qui ne se referment pas.

Mais la « puissance », « le don » sont plus un risque qu’un privilège. C’est pour cela qu’ils ne grisent pas ceux qui les exercent. Ils savent que chaque réussite implique une contrepartie souvent tragique. Ainsi, la voyante a payé très cher la réussite de l’élection. Pendant le temps passé avec le président, les gens sur place en ont profité pour prendre sa fille.

Download PDF sample

Rated 4.13 of 5 – based on 50 votes